Comment fonctionne le knowledge graph de Google ?

Google, le moteur de recherche, connu par tous, fait ses preuves dans l’optimisation de son fonctionnement. Il a instauré ce qu’on appelle le knowledge graph en 2012 pour renforcer sa position d’infomédiaire.

Comment se présente le knowledge graph ?

knowledge-graph.jpg

C’est une base de connaissances intégrée à Google. Il regroupe des informations cruciales liées à la recherche de l’internaute. Il se présente sous la forme d’une fiche technique détaillée avec des liens internes, renvoyant à des liens dans Google même. L’objectif du knowledge graph est d’accéder l’internaute rapidement aux infos souhaitées sans perdre de temps à les éplucher ailleurs.
Parmi les informations recueillies sur le web, le knowledge graph se réfère à beaucoup de sites, et particulièrement, à la CIA World Factbook et Wikipedia.
Une autre fonctionnalité, plus récente, vient d’être présentée pour l’amélioration du moteur de recherche, appuyant le knowledge graph : c’est la recherche conversationnelle. Elle fonctionne par la reconnaissance vocale, et plus rapidement l’outil de réponse de Google affiche les résultats de la requête.

Lors de la recherche proprement dite

recherche.jpg

Vous voulez maintenant chercher des informations sur Billgates, par exemple. Dans la barre de recherche, vous tapez « Billgates ». Aussitôt, la page se divise en deux parties, l’une à gauche, les résultats habituels, une liste de liens et de titres qui pourraient vous intéresser, et l’autre à droite, le résultat du knowledge graph. Ce résultat,, dans un encadré, renferme les informations prépondérantes sur Billgates, ses réseaux sociaux, des liens, qui renvoient directement à des sites qui parlent précisément de lui. Est à préciser cependant que cette fonctionnalité s’affiche différemment selon l’outil utilisé. A travers l’écran d’un ordinateur par exemple, le knowledge graph se présente en deux colonnes tandis que sur un mobile il n’y en a qu’une.